Kalila-wa-Dimna est un des livres les plus populaires jamais écrit , un « best-seller » depuis près de deux mille ans , un livre encore lu avec plaisir partout dans le monde. Ce livre appelé Kalila et Dimna, d’ après le nom de deux chacals qui sont les personnages principaux,  a été écrit principalement pour l'instruction des fonctionnaires. Cependant il était si amusant qu'il s'est avéré populaire dans  toutes les classes sociales.

Kalila et Dimna a été écrit à l'origine en sanscrit, probablement au Cachemire au IVe siècle de notre ère. En sanscrit il s'appelait le Pantchatantra ou «Cinq Discours». Il était écrit pour trois jeunes princes qui avaient conduit leurs tuteurs et leur père au désespoir. Craignant de confier son royaume à des fils incapables de maîtriser les leçons les plus élémentaires, le roi soumit le problème à son sage vizir. Celui-ci écrivit alors le Pantchatantra qui dissimulait une grande sagesse sous la forme de fables animalières plus faciles à digérer. Six mois plus tard, les princes étaient sur le chemin de la sagesse et ils gouvernèrent ensuite judicieusement. Deux cents ans plus tard, un shah persan envoya en Inde son médecin personnel, Borzoue, pour trouver une certaine plante qui donnerait la vie éternelle à celui qui la consommerait . Borzoue s’en retourna avec une copie du Panchatantra à la place de cette plante pensant que cela donnerait une grande sagesse au lecteur. Borzoue le traduisit alors en pahlavi, une forme de vieux persan . Des années plus tard, un Persan converti à l'Islam nommé Ibn al-Muqaffa a traduit la version pahlavi de Borzoue en arabe dans un style considéré encore aujourd’hui comme un modèle d'arabe littéraire en prose. Le livre a ensuite  été emporté par les Arabes en Espagne. Là,  il a été traduit en espagnol ancien au 13ème siècle. En Italie, il a été l'un des premiers livres à paraître après l'invention de l'imprimerie.

BNF Kalila wa Dimna